Qui pollue le plus ? Les émissions par habitant.

Publié le par Espiel71 Militante

La Chine et les États-Unis apparaissent comme les premiers pollueurs (respectivement 19 et 18,4 % des émissions mondiales), mais les émissions de gaz à effet de serre par habitant, qui trahissent le niveau de vie, renvoient l'empire du Milieu au 72e rang.

Cette responsabilité par tête fonde l'argumentaire des grands pays émergents, qui non seulement renvoient les pays industrialisés à leurs responsabilités historiques pour avoir commencé de réchauffer l'atmosphère depuis la révolution industrielle, mais aussi leur rappellent leurs objectifs de développement pour leur population.

Ainsi l'Inde, avec 1,7 t d'équivalent CO2 par personne par an (120e rang mondial), s'est-elle engagée à ne jamais dépasser les émissions par tête des pays occidentaux. Un citoyen chinois émet 5,5 t en moyenne, un Brésilien 5,4 t, un Mexicain 6,1 t et tout en bas de l'échelle, un Bangladeshi moins d'une tonne par an.

Par comparaison, un Australien émet 26,9 t/an, un Américain 23,5 t/an et un Européen 10 t environ - 11,9 t pour un Allemand (25e rang) et 10,6 pour un Britannique (36e), qui s'éclairent encore grâce au charbon et 9 t pour un Français (47e), grâce à la part du nucléaire (80 %) dans la production d'électricité. Mais la Corée du Sud - toujours classée parmi les pays en développement - émet 11,4 t/an/habitant (31e), et Taiwan 11,8 t : davantage qu'un citoyen de l'Union européenne. Cette extrême disparité trahit l'état d'industrialisation des pays et aussi les différences d'accès à l'énergie dans le monde, puisque dans les 50 pays les moins avancés (PMA, selon la classification des Nations unies) 79 % des populations sont privées d'accès à l'électricité.

Selon le Programme de l'ONU pour le développement (PNUD), moins de 3 % des Burundais ou des Tchadiens ont le courant et 13 % à peine en Birmanie ou en Afghanistan.

Mais le total des émissions de CO2 annuelles du Burundi atteint à peine 200.000 t contre 6,9 milliards pour les États-Unis et 7,2 milliards pour la Chine.

Les États-Unis (talonnés par le Canada : 22,6 t/an) ne sont pourtant pas en tête pour les émissions/habitant : ils sont devancés par les petits émirats pétroliers comme le Qatar (55 t), les Émirats arabes unis (38,8 t), le Koweït (35 t), ainsi que le Luxembourg.

Source : World Ressources Institute Climate Analysis Tool (2009) - Valeurs de 2005

 

Publié dans Ce que je sais

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article