Le changement de statut de la Poste menacerait le régime complémentaire de 15 millions de salariés

Publié le par Espiel71 Militante

Lors de la discussion du projet de loi sur la réforme de la Poste, certains sénateurs se sont inquiétés des conséquences que pourrait avoir le changement de statut de la Poste sur l’équilibre financier de l’Institution de retraite complémentaire des agents non-titulaires de l’Etat (Ircantec).

Actuellement, les quelques 160 000 salariés contractuels de la Poste sont affiliés au régime de la sécurité sociale pour leur retraite de base et auprès de l’Ircantec pour leur retraite complémentaire. Ils représentent environ 6 % des assurés rattachés à ce régime. Or avec le changement de statut de la Poste, ils devraient être automatiquement transférés vers les régimes complémentaires des salariés, ceux de l’Arrco et de l’Agirc.

« Si rien n’est prévu pour pallier les conséquences de cette réforme, cela aura des conséquences financières défavorables pour l’Ircantec […], ce qui signifie que ce régime est condamné à terme" a souligné Michel Teston, sénateur socialiste qui a déposé une motion contre le projet de loi. Or l'Ircantec concerne un actif sur trois. Soit 15 millions de Français.

Publié dans Ce que je sais

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article