Encore 19.500 chômeurs de plus en janvier

Publié le par Espiel71 Militante

http://www.capital.fr/var/cap/storage/images/media/images/photo-v2-457x222/rea/carriere-social-emploi/pole-emploi-nascimento/5725182-1-fre-FR/pole-emploi-nascimento_large.jpg

Le chômage est reparti à la hausse au mois de janvier en France après sa stabilisation le mois précédent, selon les données publiées par le ministère de l'Economie et Pôle Emploi qui prennent en compte la révision annuelle de ces séries statistiques.

Le nombre des demandeurs d'emploi de catégorie A a augmenté de 19.500 personnes (+0,7%) au mois de janvier, à 2.664.600 personnes, alors qu'il était resté stable en décembre contre une baisse initialement annoncée de 0,7%.

Les révisions menées chaque année en janvier par le ministère sur les coefficients de correction des variations saisonnières et des effets de jours ouvrables ont conduit à réviser certaines variations mensuelles des chiffres du chômage et à revoir à la hausse les chiffres à la fin de l'année 2009.

Pour la catégorie A, le nombre d'inscrits est relevé de 23.400 personnes à 2.645.100 personnes à fin décembre. Au final, le taux de variation annuel s'élève à 18,7% et non 18,5%.

Pour les catégories A, B et C, le chiffre à fin décembre est révisé en hausse de 24.600 à 3.849.200. La hausse sur un mois est de 0,6% et non plus de 0,2%. Le taux de variation annuel est inchangé à 18,2%.

En janvier, l'augmentation ressort sur un an ressort à 16,1%.

En ajoutant les demandeurs d'emploi exerçant une activité réduite (catégories B et C), la progression s'établit à 0,4% en variation mensuelle en janvier (+15.900 personnes) et à +16,4% d'une année sur l'autre.

"Fin janvier 2010, en France métropolitaine, 3.865.100 personnes inscrites à Pôle emploi étaient tenues de faire des actes positifs de recherche d'emploi (4.103.100 y compris Dom), dont 2.664.600 étaient sans emploi (catégorie A) et 1.200.500 exerçaient une activité réduite, courte ou longue (catégories B et C)", indiquent le ministère et Pôle Emploi dans un communiqué commun.

PRÈS DE 640.000 DROITS OUVERTS AU RSA

En France métropolitaine, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A a augmenté de 0,9% pour les hommes (+19,6% sur un an) et 0,5% pour les femmes (+12,5% sur un an) en janvier.

Pour les catégories A, B, C, la hausse est de 0,5% pour les hommes (+20,1% sur un an) et de 0,4% chez les femmes (+12,9%).

Chez les jeunes de moins de 25 ans, le nombre de chômeurs a reculé de 0,2% en catégorie A (+13,1% sur un an) et de 0,8% pour les catégories A, B et C (+15,2% sur un an).

Le nombre de chômeurs de longue durée - inscrits à Pôle emploi depuis un an ou plus - a augmenté de 2,8% en janvier pour les catégories A, B, C (+29,4% sur un an).

Les entrées au service public de l'emploi en catégories A, B et C ressortent pour la métropole à 500.300 personnes en janvier contre 504.200 personnes le mois précédent.

Les sorties de mêmes catégories ont quant à elles reculé de 0,2% sur le mois (+18,1% sur un an). Parmi les motifs, les sorties pour "radiations administratives" et celles pour "cessations d'inscription pour défaut d'actualisation" ont augmenté respectivement de 8,7% et 4,1% sur le mois alors que celles pour reprises d'emplois déclarées ont chuté de 16,2% et que celles pour dispense de recherche d'emploi de 23%.

Le ministère et Pôle emploi précisent encore que 598.900 des demandeurs d'emplois en catégories A, B et C, soit 15,1% en données brutes, avaient des droits ouverts au Revenu de solidarité active (RSA), ce qui ne signifie pas pour autant qu'ils touchaient tous cette allocation qui a remplacé le revenu minimum d'insertion à l'été 2009.

Marc Joanny, édité par Yves Clarisse

Publié dans Ce que je sais

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article