Des licenciements faits à l'américaine chez Delphi

Publié le par Espiel71 Militante

051109delphi_587664781.jpg

BASCHARAGE - Les licenciements ont débuté chez Delphi. À raison d'une quinzaine par jour, 90 personnes auront perdu leur job d'ici quelques jours.


Les 720 salariés de Delphi à Bascharage sont sur les dents. Le plan social tout juste entériné, les premiers débarquements ont commencé «dans une ambiance de mort». «Personne ne sait où il en est. Il n'y a pas de liste. Les gens sont appelés de façon aléatoire dans la journée», commente l'un des salariés qui assistait hier à ce petit manège. En une demi-heure, l'affaire est entendue. «On voit les gens appelés passer avec leurs cartons. Ils sont raccompagnés à la porte. En moins d'une heure, c'est fini, les e-mails sont hors service ainsi que leurs accès».

Une façon de procéder par la direction de la société américaine qui n'est pas sans rappeler les procédés employés outre-Atlantique. À raison d'une quinzaine de licenciements par jour, Delphi devrait en avoir fini avant la fin de la semaine. Ses effectifs passeront de 720 à 630 personnes employées au centre de recherche et développement de Bascharage. L'équipementier, filiale de General Motors, est en grande difficulté depuis plus de quatre ans.

Publié dans Ce que je sais

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article