"Députés et sénateurs bénéficient de régimes spéciaux de retraite particulièrement avantageux"

Publié le par Espiel71 Militante

http://www.capital.fr/var/cap/storage/images/media/images/interviews-140x173/sauvegarde-retraite/5756042-1-fre-FR/sauvegarde-retraite_article_portrait.jpg

Rendement imbattable, possibilité de cotiser double, pension de réversion sans condition de ressources… le système de retraite des élus Français est pour le moins intéressant. Revue de détail de leurs avantages avec Marie-Laure Dufrêche, déléguée générale de Sauvegarde Retraites.

Capital.fr : A l'heure où la classe politique s'empare de la question des retraites, de quels régimes dépendent les parlementaires Français ?
Marie-Laure Dufrêche : Alors qu’ils sont censés donner l’exemple, députés et sénateurs bénéficient de régimes spéciaux particulièrement avantageux. Un seul mandat de cinq ans permet aux députés de percevoir une retraite de 1.550 euros ce qui correspond, à ce que touche, en moyenne, un salarié du privé, après 40 années de travail. Mieux encore, la quasi-totalité d’entre eux cumule cette pension avec d’autres pensions, notamment celle d’élu local.

Capital.fr : Quels sont ces "privilèges" ?
Marie-Laure Dufrêche : Le régime de retraite des députés fonctionne par répartition, mais leur caisse n’est alimentée qu’à hauteur de 12 % par des cotisations. Le solde du financement est assuré par une subvention votée par les… parlementaires et payée par l’Etat, donc les contribuables. Le régime des députés coûte aux Français la bagatelle de 52 millions d’euros par an, sur les 60 millions de prestations versées. Autre avantage : ils peuvent cotiser double pendant 15 ans, puis 1,5 fois les 5 années suivantes. Ils auraient tort de s’en priver puisque le rendement de leur régime est imbattable : pour un euro cotisé, un député touchera 6 euros à la retraite, contre 1 à 1,5 euro pour un Français lambda. Ainsi, en seulement 22,5 années un député validera l’équivalent d’une carrière pleine, soit quarante annuités.

Capital.fr : Les sénateurs sont-ils aussi bien lotis ?
Marie-Laure Dufrêche : Les sénateurs peuvent aussi cotiser double et le rendement de leur régime est équivalent à celui des députés. Leur caisse fonctionne, en partie, par capitalisation. Les cotisations couvrent 43% des dépenses, le reste est financé par les intérêts de leurs placements. Leur régime a le mérite d'être bien géré puisque fin 2008, leur caisse était excédentaire de 575 millions d’euros, ce qui leur permet d'assurer 23 années de prestations. Dernier avantage de nos élus : en cas de décès, le veuf ou la veuve reçoit 66% de la pension du défunt, sans condition de ressources. Or, dans le privé, les conditions pour recevoir une pension de réversion sont tellement drastiques que le conjoint survivant ne perçoit rien du régime général dès lors que ses ressources personnelles dépassent 1528 euros par mois.

Propos recueillis par Frédéric Cazenave

 

Publié dans Ce que je sais

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

asso 26/03/2010 17:32


Monsieur Jean-Pierre MARCON, député de la Haute-Loire, est pour l'instant le seul député à s'être
exprimé sur la lettre ouverte : "Les députés du pays des droits de l'Homme et du citoyen sont-ils prêts à abolir leurs privilèges ?". Les infos sont sur le site :
http://www.pour-une-democratie-directe.fr/_PDF/2010-03-02-depute-Marcon_reponse001.pdf

Le président de l'association a pris rendez-vous pour la mi-avril avec monsieur gérôme CAHUZAC, président de
la commission des finances.

Cordialement

M. LEBRETON
Président de l'association pour une démocratie directe



LEBRETON 01/03/2010 12:05



Une demande sur « l'alignement des régimes spéciaux de retraite des députés et sénateurs sur le régime général » est inscrite à l'Assemblée
nationale.
Cette demande enregistrée le 3 septembre 2009, bien que conforme et constitutionnelle, reste aujourd'hui sans réponse ! Force est de constater que les députés et
sénateurs sont peu loquaces sur leur régime de retraite : "Après seulement 5 ans, ils touchent ce que touche en moyenne les Français après 40 ans !".

Il est donc imortant de faire passer l'information afin de connaître enfin l'avis de nos députés sur la question : « Que pensez-vous
de cette suggestion de loi portant sur l'abolition de votre régime spécial de retraite ? »


Tous les documents sont consultables sur le site :
http://www.pour-une-democratie-directe.Fr


Merci à vous de bien vouloir faire suivre l'information


M.LEBRETON




Espiel71 Militante 01/03/2010 12:28


Merci de vos informations que je vais m'empresser de faire suivre, comptez sur moi.
Muriel Jacques