Avalanche de mouvements sociaux en perspective

Publié le par Espiel71 Militante

La semaine s'annonce riche en mouvements sociaux et négociations. Le premier des syndicats, la CGT, tient, quant à lui, à compter de ce lundi, son 49e congrès.

Transport routier. L'intersyndicale appelle à une grève illimitée, à partir de dimanche à 21 h 30, visant à perturber les les entrepôts d'approvisionnement des grandes surfaces. Le secrétaire d'Etat aux transports, Dominique Bussereau, reçoit lundi après-midi les syndicats et doit nommer un médiateur. Les négociations avec les fédérations patronales, jusqu'ici rétives aux hausses de salaires demandées, pourraient débuter mardi.

 

SNCF. Les cheminots protestent contre les réorganisations. Côté conducteurs, la CFDT-Fgaac a déposé un préavis de grève reconductible pour les conducteurs à partir de vendredi midi,  mais se contentera d'appeler à cesser le travail dans les régions où les négociations n'ont pas permis d'avancées, tandis que la CGT et Sud-Rail ont déposé des préavis à compter de samedi à 20 heures. Côté contrôleurs, les quatre syndicats (CGT, Unsa, Sud-Rail et CFDT) ont déposé un préavis national, là encore reconductible, à partir de samedi à 20 heures.

Musées. L'intersyndicale du ministère de la culture tient lundi midi une assemblée générale sur le parvis du Centre Pompidou pour faire un point sur le mouvement contre les suppressions de postes dans les musées. Entamée mercredi, la grève reconductible a notamment entraîné des fermetures aux musées d'Orsay, au Louvre et au Château de Versailles.


IUFM. "Une journée nationale de mobilisation" est organisée lundi par les directeurs des Instituts universitaires de formation des maîtres (IUFM). L'objectif de ces débats et portes ouvertes est de dénoncer la "régression" que constitue selon eux le projet gouvernemental de réforme de la formation des enseignants, confiée aux universités, et d'émettre des propositions.


Hôtellerie-restauration. Mardi pourrait être le dernier jour des discussions en coulisses pour parvenir à un accord majoritaire sur les hausses de salaires. Le texte négocié avec la CFDT et la CFE-CGC a en effet été rejeté par trois autres syndicats, qui veulent plus de contreparties à la baisse de la TVA.


Transports de fonds. Les organisations syndicales doivent se retrouver lundi pour lancer un appel à la grève des employés chargés d'approvisionner les distributeurs automatiques de billets, à compter du 21 décembre. Ils demandent que leurs primes de risque soient alignées sur celles des convoyeurs de fonds, a précisé la CFDT.

Publié dans Ce que je sais

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article