Communiqué du NPA. Les malades surtaxés !

Publié le par Espiel71 Militante

Communiqué du NPA. Les malades surtaxés !

Augmentation de 2 euros du forfait hospitalier qui passera de 16 à 18 euros, imposition fiscale des indemnités journalières pour les salariés victimes d'un accident du travail : le gouvernement Sarkoy, une fois de plus, choisit de taxer les malades.

 

 

En imposant les indemnités journalières perçues par les accidentés du travail au même titre que les salaires, le gouvernement banalise ces accidents et nient la souffrance des salariés blessés qui ne reçoivent qu'une partie de leur salaire normal.

Le gouvernement envoie un signal fort au patronat qui trop souvent s'exonère des frais qu'il doit nomalement prendre en charge et ce au détriment de la sécurité sociale.

La soi-disant « mesure de justice » invoquée par N. Sarkozy, depuis New-York, n'est qu'un vulgaire racket à 200 millions d'euros.

Les arguments développés par le président du groupe UMP à l'assemblée et du secrétaire d'état au budget rivalisant de cynisme et de mauvaise foi pour justifier cette décision poltique, n'ont dégal que la grande mansuétude à l'égard des banquiers, et des industriels qui ont empochés les milliards d'euros d'argent public tout en continuant à se verser des bonus et à licencier.

Le déficit de la sécurité sociale est dû aussi bien aux exonérations de cotisations sociales non compensées par l'état qu'aux entreprises qui licencient à tour de bras privant ainsi la sécurité sociale de cotisations.

Le NPA condamne ces mesures contre les malades. La santé est l'affaire de tous. Nous devons refuser, personnels de santé, patients, malades, cette nouvelle régression sociale.

Le 24 septembre 2009.

Publié dans Ce que je sais

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article